LES BAS-FONDS

Maxime Gorki I Éric Lacascade • Compagnie Lacascade

Quelque part dans la France des années 2000, déambulent les personnages imaginés par l’auteur russe Maxime Gorki en 1902 dans sa première pièce, Les Bas-fonds. Plongeant « au cœur du réel » (pour reprendre le titre de son livre publié en février 2017), Éric Lacascade met en scène les exclus, les marginaux, les précaires. Avec quinze comédiens, il explore cet univers sombre par les moyens d’un réalisme poétique, qui traduit la puissance politique, sociale et humaine de la pièce, et interroge habilement notre présent. Par les éclats de poésie de sa mise en scène, Éric Lacascade cherche, à l’instar de Gorki,  « l’irruption de la beauté dans la vie des misérables hommes. » 

 

----------
NOTE D'INTENTION

Sur fond d’une Russie révolutionnaire, Gorki décrit la vie d’un groupe de déclassés, d’exclus, de marginaux et de voleurs vivant à la marge de la société moscovite. D’un monde ancien en train de disparaître à un monde nouveau qui n’a pas encore vu le jour, la communauté des Bas-fonds — parcelle d’humanité abandonnée — est à la dérive.

Les pires monstres y surgissent, comme les plus belles chimères. Tensions, conflits, passions, chacun lutte avec l’énergie du désespoir pour sa survie.

Dos au mur, comment vivre ? Comment vivre quand l’abîme de la précarité, et du malheur s’ouvre chaque jour un peu plus sous nos pieds ? En totale rupture avec toutes lois sociales et morales, les personnages de Gorki tentent de rester debout, peut-être envisager un avenir. De la soumission à la révolte, de la nostalgie d’un passé révolu à la fièvre de l’instant présent, ils mènent une bataille sauvage contre eux-mêmes et les autres.

« Dans la continuité de mon travail sur Gorki, après Les Barbares dans la Cour d’Honneur au Festival d’Avignon 2006, et Les Estivants au Théâtre National de Bretagne, je plonge dans l’univers sombre des Bas-fonds. La première œuvre dans l’histoire du théâtre où les pauvres et les exclus sont les héros. L’enjeu de ce spectacle est de rendre compte de toute la puissance politique, sociale et humaine de la pièce qui s’inscrit dans son époque tout en interrogeant la nôtre.

Pièce de troupe, de groupe, d’acteurs, Les Bas-fonds me donne l’occasion de retrouver les comédiens qui m’ont accompagné sur mes précédentes créations, et d’intégrer dans cette équipe les jeunes talents sortant de l’école du Théâtre National de Bretagne. »
Eric Lacascade

 

 

 


texte Maxime Gorki • traduction André Markowicz • mise en scène Éric Lacascade • avec Pénélope Avril, Leslie Bernard, Mohamed Bouadla, Arnaud Chéron, Arnaud Churin, Yann-Joël Collin, Murielle Colvez, Alain d’Haeyer, Julie Duchaussoy, Vincent Guédon, Stéphane E. Jais, Éric Lacascade, Christelle Legroux, Georges Slowick, Gaëtan Vettier • collaboration artistique Arnaud Churin • scénographie Emmanuel Clolus • lumières Stéphane Babi Aubert • costumes Axel Aust assisté d'Augustin Rolland • son Marc Bretonnière • accessoires Angéline Croissant • maquillage Catherine Saint-Sever •  assistante à la mise en scène Vanessa Bonnet • régie générale Joël L'Hopitalier • régie lumière Julia Riggs, Anna Geneste • régie son Marc Bretonnière, David Dinckel • régie plateau Eric Becdelièvre • habillage Charlotte Gillard • construction décros Atelier du Grand T • avec l'aide de toute l'équipe du TNB • © Brigitte Enguérand

production déléguée Théâtre National de Bretagne / Rennes • coproduction Compagnie Lacascade I Les Gémeaux ‐ scène nationale de Sceaux I Théâtre de la Ville / Paris ; MC2 : Grenoble / Le Grand T ‐ Théâtre de Loire‐Atlantique I Théâtre National de Strasbourg I Le Printemps des Comédiens • soutien ENSAD (Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier Languedoc‐Roussillon).

AUTOUR DU SPECTACLE 

• durée 2h30
--------
• âge 15 ans et +