YOM & THE WONDER RABBIS

création 2017|2018
dans le cadre de 
Yom - artiste en résidence

En 2011, Yom sortait son quatrième album : With love. Il y explorait, avec son groupe les Wonder Rabbis, la fusion de la musique klezmer et d’un son pop‐rock psychédélique, rendant hommage à certaines de ses influences : de la musique électronique de Kraftwerk et Massive Attack au rock de Radiohead et Mogwai. Après quatre autres disques, au son plus acoustique et à l’atmosphère méditative, Yom s’entoure de Léo Jassef, Sylvain Daniel, Guillaume Magne et Emiliano Turi pour reformer les Wonder Rabbis et écrire avec enthousiasme une nouvelle page de leur histoire, aux allures de « transe et de rituel, où le son rock n’enlève rien à la spiritualité. »

 

---------
NOTE D'INTENTION

Après des débuts très remarqués dans la musique klezmer traditionnelle, Yom, que l’on nommait déjà le prodige de la clarinette klezmer, sortait en 2011 l’album « With Love » qui marqua les esprits et établit les prémices de son esprit aventureux et défricheur. Avec son groupe les Wonder Rabbis, il donnait à entendre dans cet opus au son post-rock psychédélique une musique klezmer réinventée et décomplexée.

La presse parla alors pour ce « musicien qui a de la fantaisie, de l’audace et du caractère » (Le Monde magazine), au « talent hors-pair d’improvisateur et de compositeur » (AFP), de « formule des plus explosives » (La Terrasse), d’un « disque jubilatoire » (Jazz News) au « gros son jouissif » (Vibrations).

A l’époque, c’est avec un plaisir non dissimulé que Yom et ses comparses firent danser les foules au son de « With Love ».

Puis vint le temps pour Yom de mener d’autres aventures, d’explorer les tréfonds de son âme et l’appel de la spiritualité au travers de projets plus mystiques et méditatifs, au son plus acoustique.

Mais la diversité faisant intimement partie de son ADN, loin de s’exclure, les projets les plus différents soient-ils viennent nourrir en permanence la musique de Yom. Et fort de la complicité qu’il a conservée avec les Wonder Rabbis tout au long de ces années, c’est non sans émotion qu’il les retrouve en 2017 pour écrire le deuxième chapitre de leur aventure : un voyage fantasmagorique, au son rêche et organique tel un torrent de lave souterraine, une nouvelle expérience de la transe et du rituel où le son rock n’enlève rien à la spiritualité, ce fil rouge de la musique de Yom

 


clarinette, compositions Yom • guitare électrique Guillaume Magne •  claviers Léo Jassef • basse Sylvain Daniel • batterie Emiliano Turi • ©www.fredol.com, Irène de Rosen

production Planètes Rouges • coproduction L’apostrophe scène nationale de Cergy‐Pontoise et du Val d’Oise • Planètes Rouges reçoit le soutien de la Direction Régionale des affaires culturelles d'Île‐de-France ‐ Ministère de la Culture et de la Communication. 

en savoir plus

YOM
compositeur et clarinettiste / Artiste en résidence
Yom